Inscription à la newsletter Pour ne rien manquer de l'actualité de l'association, inscrivez-vous à la newsletter.

Partager avec le plus grand nombre, l’amour et le respect de la nature

Conseil du jardinier

Le Jardin en juillet

 

TRAVAUX DU MOIS DE JUILLET

Jardin d’ornement du 15 au 31 juillet 2018

Plantez en pleine terre : narcisse, doronic.
Paillez les haies.
Arrachez et divisez les touffes d’iris, conservez les plus beaux éclats et plantez-les dans une terre bien drainée et ensoleillée mais peu fertilisée. Faites de même avec les pivoines, avec beaucoup de soin pour ne pas casser les racines charnues, divisez-les en conservant un bourgeon par racine et repiquez en sol riche et bien travaillé.

Jardin verger du 15 au 31 juillet 2018

Taillez les gourmands.
Arrosez abondamment au pied des jeunes arbres.
Le kiwi (ou actinidia) est une plante particulièrement exubérante. La taille d’été est indispensable pour en contenir la végétation : raccourcissez les branches, à 4 ou 5 feuilles au-delà du dernier fruit. Pensez aussi à pailler abondamment le pied, sur une dizaine de centimètres d’épaisseur, et à arroser régulièrement, tous les 15 jours environ, à raison de 10 à 15 litres par pied.

Au potager du 15 au 31 juillet 2018

Semez en pleine terre : arroche, chicorées frisée et scarole, chicorée sauvage ‘Pain de sucre’, haricot (mangetout et filet), laitue (d’automne), mâche (à grosse graine), pois (variété hâtive), radis, radis d’hiver.
Plantez en pleine terre : chicorées frisée et scarole, chicorée sauvage, chou d’hiver, chou-fleur (hâtif), fraisier, laitue, poireau.
Gare aux altises sur choux, radis et navets. Maintenez l’humidité par un paillage et des arrosages plus fréquents, ou faites des poudrages d’algues calcaires ou de poudre de roche.
Surveillez l’apparition des premières taches de mildiou sur les feuilles de pommes de terre. Eliminez les feuilles atteintes et pulvérisez une décoction de prêle ou de la bouillie bordelaise.
Binez de temps en temps et arrosez abondamment mais de façon espacée. Pour que l’eau pénètre en profondeur, arrosez de préférence le soir – ce qui réduira l’évaporation –, sur un sol recouvert d’un épais paillage. Bannissez l’aspersion au profit d’arrosages très localisés à l’arrosoir, avec des tuyaux microporeux ou avec un système de goutte-à-goutte.
Peu exigeants et sans histoire, les radis d’hiver égaieront vos tables lorsque les récoltes se feront moins diverses. Il est temps de semer radis roses de Chine, radis noirs longs ou ronds ou encore radis violets de Gournay, que vous apprécierez en fin d’automne.

CONSEILS POUR PLANTER, CE QU'IL FAUT :

    FAIRE -

- Commencer par regarder les racines et l’équilibré entre la tige et l’ensemble racinaire.

- Choisir des plants pourvus de racines longues et pas ou peu déformées.

- Choisir des espèces bien adaptées, dans le long terme, au sol , au climat et à leurs variations extrêmes qu’il faut bien appréhender.

- Planter des arbres et arbustes jeunes, bien souvent les petits rattrapent ou dépassent les grands.

- Penser à la concurrence actuelle et future des arbres ou arbustes voisins.

- Penser à drainer, si nécessaire avant de planter.

- Penser qu’un grand arbre à besoin normalement de 50m3 de terre pour prospérer.

- Ouvrir un potet ( = trou de plantation). Remettre le fond au fond et la surface en surface en opérant un léger mélange entre eux et avec du terreau.

- Pour les plantes acidophiles ( qui aiment la terre acide) ajouter terreau et terre de bruyère.

- Pour les plantes calcicoles ( qui aiment le calcaire) pas de terre de bruyère.

- Pour les plantes calcicoles ( qui aiment le calcaire) pas de terre de bruyère.

- Reposer les terres en stratification

Granulométrique normale, c’est-à-dire:

        - sable en surface

        - limon dessus

        - argile au fond

        - toujours bien recouvrir les mottes

- Mettre de l’humus en surface, souvent et généreusement ( terreau, compost, fumier…) et pailler. Cela revient à limiter ce qui se passe en forêt.

- Tailler modérément avant et après plantation. Former en éclaircissant la ramure.

- Entretenir ce qu’on a planté et de préférence soi-même.

  NE PAS FAIRE -

- Planter par impulsion, sans réfléchir.

- Croire que c’est évident et facile.

- Ne pas examiner la qualité des racines lors de l’achat.

- Trop les « habiller » (=raccourcir) dans une racine le plus efficace c’est la pointe.

- Planter des « petits vieux »

- Faire un petit potet (trou) dans un sol compact.

- Mettre du sable , du terreau, du fumier en grande quantité au fond du potet. Tout cela doit rester proche de la surface sinon c’est négatif.

- Mettre du fumier n’importe où et n’importe quand.

- Planter en cuvette dans des sols mouillés.

- Faire « un pot de fleur » de sol léger ( sable, terreau , tourbe…) dans un sol lourd. Les racines sont tentées d’y rester et la motte sèche vite alors.

- Enterrer le collet.

- Arroser et fertiliser trop. Un peu de sécheresse et de faim stimule la racine.

- Tasser le sol avec le talon, avant pendant et après la plantation, surtout quand le sol est très humide. Seul les doigts sont autorisés.

- Tuteurer trop longtemps. Le vent stimule la racine.

- Semer de l’herbe au pied, la graminée est l’ennemi n°1 des jeunes arbres.

- Mettre des colliers blessants  ou trop serrés.

- Planter en  surnombre ( trop de concurrence) ou au contraire, trop lâche  ( pas d’abri, d’ambiance).

- Ne pas étiqueter ou perdre l’identité et la provenance des plantes. Penser à entretenir un fichier.

                                                              " Pépinière A.SAUVE "