Inscription à la newsletter Pour ne rien manquer de l'actualité de l'association, inscrivez-vous à la newsletter.

Partager avec le plus grand nombre, l’amour et le respect de la nature

Conseil du jardinier

Le Jardin en Août 2020

 

TRAVAUX DU MOIS D'AOUT

Jardin d’ornement du 1er au 15 août 2020

Tuteurez les dahlias et autres plantes à grand développement (asters, helianthus…).
Coupez les fleurs fanées dans les massifs.
Coupez les rameaux de vivaces écrasés à terre après l’orage pour éviter les maladies cryptogamiques.
Arrêtez les tontes dès qu’il fait sec et ne tondez jamais en pleine chaleur.
Réalisez une mare : dans un endroit plat et dégagé (pas d’arbre trop proche), réalisez une mare. Creusez un trou d’au moins 1 m2 de forme irrégulière et d’une profondeur variant progressivement de 20 cm à 80 cm. Prévoyez un palier près du bord pour y installer des plantes aquatiques. Recouvrez le fond d’un géotextile de protection puis d’une bâche étanche (ou liner) en polypropylène (plutôt qu’en PVC), à laisser déborder tout autour de la mare afin de bien fixer les rives en la recouvrant de pierres. Une fois remplie, votre mare va devenir un passionnant observatoire de biodiversité animale.

Jardin verger du 1er au 15 août 2020

Étayez les branches de pruniers lourdement chargées.
Surveillez les attaques d’oïdium et traitez au soufre.
Supprimez les pousses de framboisiers qui s’écartent de l’alignement.
C’est le moment de semer un engrais vert au pied de vos arbres fruitiers : la moutarde a l’avantage de lever rapidement et de fournir une végétation abondante qui, une fois broyée, constituera une excellente source de matières organiques pour le sol… et vos plantes. Ameublissez le sol en surface, semez à la volée (2 grammes par m2), enfouissez légèrement puis plombez (tassez) avec le dos du râteau. Si besoin, arrosez jusqu’à la levée. La moutarde va se développer à l’automne. Une partie gèlera en hiver, et le reliquat sera broyé avec une tondeuse au printemps suivant…

Au potager du 1er au 15 août 2020

Semez : cerfeuil, chou de Chine, cresson alénois et cresson de jardin, épinard, mâche, navet, radis, radis d’hiver.
Plantez : chicorées frisée et scarole, chicorée sauvage, laitue, poireau.
Renouvelez vos fraisiers à partir des plus beaux stolons. Plantez-les sur une terre bien ameublie et enrichie en compost très mûr.
Arrosez les potirons, sans excès, pour les faire grossir avant la récolte d’octobre.
L’arrosage ne suffit pas à protéger les semis et les jeunes plants repiqués du brûlant soleil d’été. Le stress hydrique est notamment responsable de la montée à graines prématurée des laitues, radis et chicorées. Couvrez donc vos semis et jeunes plants de cagettes renversées ou installez une ombrière pour faciliter enracinement et croissance à l’abri du soleil.
Faire ses graines est toujours un plaisir, ne serait-ce que pour préserver une variété difficile à trouver et qui vous tient à cœur. Cela est particulièrement vrai de la tomate, dont la diversité de formes, de saveurs, de couleurs, est extraordinaire. Et c’est l’une des plantes les plus faciles à reproduire. Repérez un plant vigoureux et sain, et cueillez des fruits beaux et bien mûrs. Ouvrez-les et récoltez graines et jus dans un bol, ajoutez un peu d’eau et laissez fermenter 2 jours environ, ceci pour défaire l’enveloppe gélatineuse qui entoure chaque graine. Ajoutez de l’eau et remuez : les bonnes graines restent au fond ; retirez tout ce qui surnage. Répétez l’opération plusieurs fois puis mettez à sécher les graines triées sur un papier absorbant. Conservez dans une enveloppe kraft, sans oublier de préciser le nom de la variété et la date de récolte.
Avec des semis échelonnés tous les 15 jours, vous aurez de la mâche tout l’hiver. Semez sur une terre ameublie en surface mais bien tassée avec le plat du râteau. Ajoutez une fine couche de terreau et tassez à nouveau. Arrosez régulièrement jusqu’à la levée.
Par temps sec, les punaises peuvent devenir une vraie plaie pour les choux, les tomates, les aubergines et les poivrons. Écrasez les pontes que vous trouverez sous les feuilles, mais pour les adultes, il n’y a guère de solution, hormis l’aspirateur – avec une bonne rallonge ! C’est assez efficace mais il faut y revenir plusieurs fois.

Comment fabriquer un piège à mouches ?

 

L’été, les mouches ont tendance à envahir nos maisons et nos terrasses. Outre la pénibilité de leur bourdonnement incessant, elles transportent des germes pathogènes et se posent un peu partout sur vous, sur la nourriture, les meubles et les plans de travail. Pour les éviter, vous pouvez fabriquer un piège à mouches maison. Découvrez nos recettes pour passer un été plus serein et vous débarasser des mouches !

[Comment fabriquer un piège à mouches ?]

Fabriquez votre piège à mouches

Quelle que soit la mixture utilisée pour piéger les mouches, vous devrez d’abord fabriquer votre support de piège.

Le piège bouteille

Prenez une bouteille en plastique vide, rincez-la à l’eau chaude et retirez son bouchon.
Coupez votre bouteille en deux à l’aide de ciseaux, en veillant à ce que la partie inférieure soit plus grande que la partie supérieure. Basez-vous sur la partie coudée pour éviter que la partie supérieure ne tombe dans la partie inférieure.
Retournez la partie supérieure qui fera office d’entonnoir.
Fixez les deux parties ensemble à l’aide d’une agrafeuse ou de ruban adhésif imperméable après y avoir versé votre mixture.

Il ne vous reste plus qu’à fabriquer votre recette ! Vous versez ensuite celle-ci dans la bouteille. Les mouches, attirées, y plongeront et ne parviendront plus à en sortir.

Le piège bocal en verre

Il vous suffit de vous munir d’un bocal en verre, plus écologique que la bouteille en plastique. Ôtez le couvercle, et une fois que vous y aurez versé votre préparation, tendez un morceau de film alimentaire sur l’ouverture. Maintenez-le en place à l’aide d’un élastique et percez des petits trous dans le film. Les mouches pourront ainsi y entrer, mais elles ne parviendront pas à en ressortir.

Placez ensuite votre ou vos pièges sur votre terrasse ou dans les endroits de votre maison que les mouches occupent le plus, ou encore au niveau des points d’entrée (fenêtres et portes).

Les recettes pour attirer les mouches dans le piège
Recette n°1 : le sucre et la levure

Versez 200 ml d’eau tiède dans votre bouteille. Ajoutez aussitôt 50 g de sucre (roux de préférence, car il est plus sucrant) et mélangez bien jusqu’à ce que celui-ci se soit entièrement dissout. Laissez refroidir le mélange.

Saupoudrez ensuite 1 g de levure de boulanger en surface sans mélanger.

Replacez l’entonnoir sur la bouteille et votre piège est prêt ! Patientez 3 ou 4 jours le temps que le mélange fermente. Le gaz carbonique qui s’en dégagera attirera les mouches, et ce pour une durée moyenne de deux semaines.

Recette n°2 : le sucre et le vinaigre de cidre

Mélangez du vinaigre de cidre et du sucre en grande quantité. L’odeur de fermentation attirera les mouches et elle se noieront dans le mélange.

Calendrier lunaire " Cliquer sur le lien "

https://www.aujardin.info/calendrier/calendrier-lunaire-suivant.php